Tout savoir sur la conduite accompagnée

La conduite accompagnée, également appelée apprentissage anticipé de la conduite (AAC), est une option de pratique de la conduite qui n’est pas vraiment connue de tous. Pourtant, elle offre la possibilité aux jeunes conducteurs de se mettre plus tôt à la pratique de la conduite et à la maîtrise du Code de la route. L’AAC apporte donc de nombreux avantages pour les bénéficiaires. Il mérite d’être divulgué et plébiscité.

Conduite accompagnée

Règles de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée ou AAC est une filière de l’obtention du permis qui permet aux personnes âgées de 15 ans de commencer à conduire pour préparer leur examen de conduite. Au cours de ce processus, les jeunes conducteurs sont assistés par des accompagnateurs désignés par contrat pour les suivre dans leur pratique jusqu’à leur majorité. Certes, ils pourront avoir leur permis dès l’âge de 17 ans et demi, mais devront toujours être assistés. Il n’y a pas de limite d’âge pour la conduite accompagnée, même un adulte peut choisir cette option en attendant d’avoir son permis. Pour bénéficier d’une formation de conduite accompagnée, le conducteur doit être âgé d’au moins 15 ans, doit au préalable réussir son examen au code, son accompagnateur doit être titulaire d’un permis B depuis 5 ans et doit avoir l’approbation de son assureur pour jouer ce rôle.

Obligations de la conduite accompagnée

L’apprenant doit d’abord s’inscrire dans une auto-école et signer un contrat de formation. Son assureur devra donner des garanties concernant le ou les véhicules utilisés dans le cadre de cette formation. Cet accord sera joint à une convention que devront signer l’apprenant et l’auto-école. Une fois ces étapes passées, l’auto-école devra déposer à la préfecture une demande de permis de conduire de son apprenant. Il devra ensuite remettre à son élève un livret d’apprentissage et établir enfin une fiche de suivi de formation de ce dernier.

Déroulement de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée dure entre une et trois années. L’apprenant devra effectuer une distance d’au moins 3000 km avec son accompagnateur au cours de cette période. Une mention « conduite accompagnée » doit être mise à l’arrière de la voiture et il ne faut dépasser aucune frontière avec cette dernière. Pendant sa formation, l’élève doit aussi être présent à deux rendez-vous pédagogiques obligatoires. Le premier, 4 ou 6 mois au plus après sa formation initiale et le deuxième après avoir parcouru la distance des 3000 km. L’apprenant pourra alors être présenté à l’examen pratique dès l’âge de 17 ans et demi.

Avantages de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée comporte de nombreux avantages. En effet, elle augmente les chances de réussite à l’examen de conduite. Également, elle permet de réduire les risques d’accident, d’écourter la période probatoire du permis, de diminuer la réduction des frais d’assurance et d’obtenir plus de points de permis en peu de temps. La conduite accompagnée ou AAC est une option à privilégier pour l’obtention de son permis.